Bienvenue sur le forum de la guilde Obscurantis ! Accueil Armurerie
Cyaegha
Prétendant
Elfe de Sang
Guerrier
Réputation : Amical
Cyaegha
‹ Obscurantis ›
Prétendant
Réputation : Amical
Réputation : Amical
Genre: Femme
Race: Elfe de Sang
Classe: Guerrier
Guilde: Obscurantis
Message(s) : 30
Inscription : 23 Mars 2015, 20:35
Cyaegha

Cyaegha - Le début

Message par Cyaegha » 23 Juin 2015, 20:59

- Elle est pas là, ta fille ? Dit l'elfe cherche des yeux l'adolescente.
- Non... elle... a disparu.
- Disparu ? tu veux me dire que tu n'es pas foutu de garder une gamine chez toi ?
Le père baisse la tête, honteux, craignant plus encore que ces reproches que son interlocuteur, pourtant son frère, ne les laisse, lui et son épouse, sombrer dans la misère.
Ce frère si sûr de lui est mage, et la jeune fille a fui son domicile la semaine qui a suivi leur dernière visite chez lui. De toute la famille, il est celui qui a réussi, il a l'argent, le pouvoir, tout ce qu'il veut. Et ce qu'il veut, c'est cette petite blonde qui commence tout juste à prendre quelques formes. Son imbécile et bon à rien de père l'a laissée filer ! Il devra passer sa frustration sur quelqu'un. Cette réunion de famille s'annonce déjà mal.


Trois ans plus tard, la même scène a lieu, à quelques détails près.

Le mage daigne accueillir son frère l'épouse de celui ci sur le pas de sa porte, mais une surprise l'attend.
Son frère porte des marques de coups au visage, avec une expression angoissée gravée sur ses traits.

- Tu t'es fait agresser et tu viens pleurer ici ? Demande-t'il sèchement.
Il remarque un troisième personnage en périphérie de son regard, l'affaire doit être sérieuse pour que son frère ait déniché de quoi se payer une garde du corps. Son regard pourtant s'attarde sur la jeune blonde en armure qui le toise, plus grande que lui. Il connaît ce visage, mais dans les yeux pourtant, la peur a cédé la place à la haine.
Le mage entrouvre la bouche. Pour parler ? Lancer un sort ? Impossible de le savoir, un poing gantelé d'acier lui écrase la bouche, brise ses dents et l'envoie à l'intérieur de chez lui. L'avalanche de coups qui s'abat ensuite sur lui ne lui laisse pas la moindre chance.
Lorsque les bras de la jeune femme lui font trop mal pour continuer, il ne reste rien à marteler, le crâne de son oncle est irrémédiablement réduit en bouillie et il a cessé de vivre depuis déjà longtemps.
Les deux parents, horrifiés, sont réfugiés contre un mur. La jeune femme s'approche et crache au visage de son père.

- Tu mériterai le même traitement pour l'avoir laissé me toucher... et quand à toi, maman... J'espère que tes nuits sont brisées par la culpabilité, tu savais et n'a jamais rien fait. Je n'ai plus de parents, adieux.

Plus jamais les deux elfes ne revirent leur fille. Le père s'accusa à sa place du meurtre de son frère et la mère se suicida peu de temps après son exécution.



( voilà... je suis en train de DL le jeu donc je m'occupe et hop, voilà un truc à mettre ici.)
Je ne ris pas bêtement, je me paye ta tête.
____
-1, trop long, j'ai pas lu.

Cyaegha
Prétendant
Elfe de Sang
Guerrier
Réputation : Amical
Cyaegha
‹ Obscurantis ›
Prétendant
Réputation : Amical
Réputation : Amical
Genre: Femme
Race: Elfe de Sang
Classe: Guerrier
Guilde: Obscurantis
Message(s) : 30
Inscription : 23 Mars 2015, 20:35
Cyaegha

Re: Cyaegha - Le début

Message par Cyaegha » 26 Juil 2015, 00:05

(cette histoire se déroule bien des années après la précédente, quelques unes seulement avant la campagne de Draenor)

L'orc sortait de la taverne, imbibé.
Dans le passage, son pied butte dans… un corps. Une elfe pour être précis.
Sans réfléchir plus, il commence par lui décocher un coup de pied.
« Juste bonne à décorer les bordels, rien à foutre chez nous ! »
Devant l'absence de réaction de l'elfe, il ne put retenir un crachat.
Là, enfin, une réaction, des yeux qui se lèvent, malades, un visage rongé par l'alcool, le manque… mais ce regard… tant de haine.
L'orc décide de feindre de l'ignorer et de passer sa route, mais le soir, revenu à la caserne, ce regard lui revient à l'esprit et le fait frissonner.


Deux semaines se sont écoulées et il a oublié l'incident.
Il se trouve à présent sur le terrain d’entraînement avec son groupe. Il sue, il lutte, bientôt, ils rejoindront le front.

C'est là qu'il a une surprise, sur le terrain entre une elfe, blonde, des bandages sur les mains et les poignets, vêtue de hardes crasseuse qui détonent avec les goût habituels de la race. Elle les regarde et son regard s'arrête sur lui. Le poids de ce regard haineux lui revient en plein dans l'estomac.
L'expression de l'elfe change, son visage entier se charge d'une dose de violence, elle lève le bras et le montre du doigt.
Il se doit de répondre au défi et approche, un cercle se forme, il examine son adversaire. Elle n'a plus cet air malade, mais uniquement de nager dans un bain de colère, il choisit de ne pas se laisser intimider, il est un orc, un guerrier de la horde, et elle une simple ivrogne elfe !
Le combat commence sans tarder et il met rapidement un premier coup au but, non sans en recevoir un en retour. Leurs poings serrés frappent comme des briques, elle le surprend par sa force et sa vigueur. Plus légère, les coups l'envoient parfois quelques mètres en arrière mais elle semble se rire de la douleur.
Les minutes de combat s'enchaînent, elle ne cède pas et commence à l'impressionner. Elle esquive un peu mieux que lui et frappe aussi durement. Il parvient à lui mettre son poing en plein front et l'envoyer au sol à trois mètres de là.
A sa grande surprise, elle se relève encore, leurs regards se croisent, ce qu'il lit n'est plus de la haine, ce coup vient juste de la plonger dans une folie guerrière, une rage plus connue des orcs que des autres races.
Il ne sait pas encore, n'a pas encore compris. Les coups s'échangent, elle leur prête encore moins d'attention qu'avant et les rend avec une fureur impressionnante, il sent que peu à peu en elle des réflexes se déverrouillent, elle esquive et pare plus naturellement, mais surtout, elle frappe.
Et puis le combat prend fin, il vient de la repousser, elle revient, avec de l'élan, bondit sur lui. Les poings meurtris par les coups donnés arrivent, il est trop fatigué pour les éviter tous les deux, elle est trop rapide, leurs yeux se croisent. Il saisit enfin, dans son état, seule la mort ou des membres totalement brisés pourraient arrêter l'elfe.
Un craquement, … le poing ensanglanté a frappé le crane de l'orc légèrement sur le coté. Il veut riposter… Le monde lui semble ralenti. Il voit arriver le coup suivant, s'attarde sur le rictus de haine démente de son adversaire, tout lui échappe, glisse hors de sa conscience… Les cris de ses camarades, sa chute, la lutte pour maîtriser l'elfe qui s'ensuit…

Un mois plus tard, sur le front, son unité s'est enrichie d'un membre, une guerrière elfe nommée Cyaegha.
Dernière édition par Cyaegha le 26 Juil 2015, 09:42, édité 1 fois.
Je ne ris pas bêtement, je me paye ta tête.
____
-1, trop long, j'ai pas lu.

Cyaegha
Prétendant
Elfe de Sang
Guerrier
Réputation : Amical
Cyaegha
‹ Obscurantis ›
Prétendant
Réputation : Amical
Réputation : Amical
Genre: Femme
Race: Elfe de Sang
Classe: Guerrier
Guilde: Obscurantis
Message(s) : 30
Inscription : 23 Mars 2015, 20:35
Cyaegha

Re: Cyaegha - Le début

Message par Cyaegha » 26 Juil 2015, 00:31

Trois mois au sein de la troupe, Cyaegha commence à avoir des relations un peu plus normales avec les autres êtres vivants, pourtant tout ceci prend fin.

Virée, rejetée, bazardée… motif, danger pour elle même et les autres, tendances suicidaires, rixes, violences sur des « camarades ».

Au moins, elle est en meilleur état, mais de retour à Orgrimar. La tentation est grande de dépenser les trois mois de solde en rhum. Un autre idée vient… Le combat… Jusqu'à la mort.
Jusqu'à être libérée.

D'abord des duels, dans le sable de l'arène, contre des débutants. Personne ne parie sur une inconnue. Ceux ci s'enchaînent, l'elfe à la lourde hache surprend, elle tue et mutile avec une parfaite indifférence voire une profonde satisfaction. C'est dans un de ces combats qu'elle perd un morceau d'elle même.

Elle fait son entrée par un bout de l'arène, le sable est souillé par le sang des combats précédents. L'ennemi est un troll, bien plus grand, sûrement plus fort et plus endurant, peut être aussi agile. Elfe contre troll, un duel qui remonte à bien longtemps.
Elle analyse rapidement, il aura l'allonge pour lui, elle peut le surprendre par sa force mais ne doit pas trop compter dessus, et son expérience est supérieure.

Ils s'élancent l'un vers l'autre, elle ne le quitte pas des yeux, il n'a pas l'air si jeune, ce n'est probablement pas son premier combat.
Premier échange, le troll esquive le lourd fer de la hache de Cyaegha, ses deux épées passent dangereusement près, il est bon.

Esquive, feinte, parade, elle fait rapidement le tour des coups classiques. Il les connaît, il a combattu avec les orcs, comme elle, et probablement contre les elfes déjà auparavant. Il faudra innover pour le surprendre.
Elle tente encore d'autres coups, mais rien n'y fait, il est prudent et la force à entrer dans le champ d'action de ses bras démesurés si elle veut avoir une chance de placer son coup.

La victoire ou la mort.

Cyaegha se moque de la mort, elle tente le tout pour le tout et charge.

Les épées plongent vers elle, elle amorce une esquive mais cette fois, le surprend et frappe en même temps.

Le troll écarquille les yeux, la hache vient de s'enfoncer dans son crane. Il s'attendait à ce qu'elle retire son attaque pour se mettre à l'abri, une fois de plus. Il louche un instant, et son sang coule. Le crane est fendu bien au-delà des capacités de régénération propres à sa race, Il tombe aux pieds de Cyaegha.

Elle entend à peine les cris des spectateurs et retrouve peu à peu son souffle.

Quelque chose de chaud sur son visage, elle y porte la main, du sang, son regard tombe sur le sable, un bon morceau d'une de ses oreilles y gît.

Elle relève le visage vers les spectateurs, sans regret pour sa mutilation, elle a une fois de plus vaincu.
Je ne ris pas bêtement, je me paye ta tête.
____
-1, trop long, j'ai pas lu.

Cyaegha
Prétendant
Elfe de Sang
Guerrier
Réputation : Amical
Cyaegha
‹ Obscurantis ›
Prétendant
Réputation : Amical
Réputation : Amical
Genre: Femme
Race: Elfe de Sang
Classe: Guerrier
Guilde: Obscurantis
Message(s) : 30
Inscription : 23 Mars 2015, 20:35
Cyaegha

Re: Cyaegha - Le début

Message par Cyaegha » 12 Août 2015, 08:39

- Chef ! Le destroyer est prêt, vous devez être là pour la mise à flots !
Cyaegha se lève, lentement, le cœur serré. Impossible d'y échapper, la mise à flot du premier navire, sa contribution à la flotte de la horde dans cette phase de l'effort de guerre. Elle reprend contenance et masque sa crainte sous l'habituel masque plaqué sur son visage.

- Faites bref, qu'on y passe pas la journée.

Quelques minutes plus tard, l'étrave renforcée d'acier du navire de guerre fend l'eau pour la première fois, Cyaegha, elle, les traits figés, les mains crispées sur ses armes, n'est plus vraiment là.

L'Insoumise...

Sous des cieux et sur une mer plus bleue, son navire, … Un trimaran elfique, au bois presque doré, une coque fine et longue, capable de fendre les eaux comme une lame fend les chairs. Des instants de bonheurs, sous le soleil de stranleronce, avec ses filles. A ce moment, elle même n'était pas encore ni mutilée, ni défigurée, mais ce sont leurs visage qu'elle revoit. Bien sûr, il y avait un rapport de soumission entre elles, de la violence aussi, mais surtout de la tendresse. Elles étaient siennes, elle était leur maîtresse, parfois sévère, parfois douce. L'une d'entre elle, une jeune kaldorei, apprenait même auprès d'elle le maniement des armes.

Et puis il y eu ce matin maudit.

C'était l'aube, ils avaient dû les repérer la veille et approcher pendant la nuit, pour Cyaegha qui dormait entre ses filles après une nuit consacrée à la débauche, le réveil fut brutal, le monde explosa. Un trait de baliste ferré et embrasé venait de transpercer le pont et de s'enfoncer profondément dans le navire, manquant de peu d'embrocher les dormeuses par la même occasion. Une course effrénée jusqu'à ses armes, nue toujours, pour s’apercevoir que l'ennemi n'essayait même pas d'approcher. L'Insoumise encaissa encore plusieurs coups au but, cible immobile, avant de prendre feu... Elle était perdue. Sur un ordre de Cyaegha, les jeunes femmes se jetèrent à l'eau, il restait à tenter de filer tant que le navire les masquait à la vue de leurs agresseurs.

Elles avaient jeté l'ancre loin, cette nuit là. De longues minutes de nage les attendaient. L'une après l'autre, les jeunes filles cédèrent, épuisées et se laissèrent couler. Aurait elle pu en sauver au moins une ? Cette question la rongea ensuite des années, mais lorsque le corps de Cyaegha se retrouva sur le sable, elle même était à moitié noyée, une proie sans défense sur le rivage de la jungle hostile. Mais pire que tout, elle avait échoué, une nouvelle fois, elle s'était révélée incapable de les protéger et les avait perdues.

Connexion  •  Inscription